Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur CherbourgEscale DSC_06565 Retour de Disney en 2018 DSC_0020005 Deux Princess à Cherbourg l'année prochaine DSC_10725

Bientôt un remorqueur neuf basé à Cherbourg

Publié par Cherbourg Escale sur 8 Avril 2016, 14:07pm

Catégories : #Remorquage

Bientôt un remorqueur neuf basé à Cherbourg
Bientôt un remorqueur neuf basé à Cherbourg

Il s'appelle le "Cherbourg 1" : le nouveau remorqueur de Normandie Tug Services, gestionnaire du remorquage portuaire dans les ports de Ports Normands Associés, sera basé à Cherbourg.

Le remorqueur (60 t.) est actuellement en cours d'achèvement dans le chantier polonais Damen de Galati. Ce navire est donc le premier remorqueur neuf que reçoit Normandie Tug Services, complétant ainsi la flotte actuelle composée de 3 coques : le Sirocco II (48 t.) basé à Cherbourg et les Caen Ouistreham 3 (26 t.) et 4 (33 t.) basés à Caen. Ces derniers pouvant être déployés sur Cherbourg en cas de besoin. On peut d'ailleurs noter que les postes de stationnement sont en cours d'aménagement; à Cherbourg pour s'adapter au nouveau navire et à Caen pour permettre le stationnement d'un remorqueur en aval de l'écluse et raccourcir le temps de repositionnement entre Caen et Cherbourg.

Le Sirocco II sera remplacé en septembre par le Cherbourg 1
Le Sirocco II sera remplacé en septembre par le Cherbourg 1
Le Sirocco II sera remplacé en septembre par le Cherbourg 1

Le Sirocco II sera remplacé en septembre par le Cherbourg 1

Le Cherbourg 1 sera doté d'une puissance de 3750 kW avec deux moteurs semi-rapides Caterpillar entrainant deux hélices sur nacelles orientables de 2,40 m. de diamètre. Long de 28,7m pour 10,4m de large, le navire devrait pouvoir atteindre 13,5 noeuds et 60 tonnes de traction.

Le remorqueur sera également équipé d'une pompe à incendie pour la lutte portuaire contre l'incendie pouvant délivrer 2400 m3 d'eau à l'heure.

La propulsion ASD (hélices orientables à 360° sous la coque) permet au navire d'offrir une traction importante dans toutes les directions contrairement aux remorqueurs classiques avec lignes d'arbre et gouvernails et aux remoqueurs équipés de Voith. Avec cette propulsion, le remorqueur travaille quasiment exclusivement l'avant tourné vers le navire (en marche arrière si croché à l'avant donc) et sécurise ainsi le dispositif, le treuil étant placé entre l'hélice et le navire remorqué. L'efficacité de ce navire est largement prouvée avec déjà plus de 170 remorqueurs de ce type sont sortis des chantiers Damen depuis 2002.

Le Cherbourg 1, d'un coût d'environ 5 millions d'euros, sera particulièrement adapté au port de Cherbourg qui voit la taille des navires s'accroitre rapidement. La demande en remorquage est en effet présente avec ponctuellement les escales de paquebots et de cargos et plus régulièrement les escales de ferries qui nécessitent souvent l'assistance de remorqueurs en cas de vent fort. 

Le remorqueur a été mis à l'eau et baptisé  le mois dernier au chantier et devrait rejoindre Cherbourg au mois de septembre.

Les remorqueurs ASD travaillent par l'avant
Les remorqueurs ASD travaillent par l'avant
Les remorqueurs ASD travaillent par l'avant

Les remorqueurs ASD travaillent par l'avant

Commenter cet article

CORBLIN 16/05/2016 19:51

Bonjour votre petit article sur le Cherbourg 1 est très bien fait et je vous en félicite.
Toutefois je me permet de vous préciser que le chantier Damen qui construit les 2810 et donc le Cherbourg 1 se situe bien à Galati mais c est en Roumanie.
La propulsion voith Schneider dont disposent le Caen Ouistreham 3 et le Sirocco 2 est aussi une propulsion omnidirectionnelle comme la propulsion ASD.
La propulsion ASD s est imposée dans beaucoup de ports en raison d un meilleur rendement et de coûts inférieurs aux voiths et également grâce à des capacités manœuvrières un peu différentes.
Cordialement
Benjamin CORBLIN